Même en ne tenant compte que des priorités, il reste encore plein d'actions à développer rapidement ...

- envoyer des professionnels français à Kankalabé (professeur et/ou spécialiste missions humanitaires) pour faire une évaluation précise des besoins et échanger avec les enseignants locaux

- réparer la cloture du lycée pour éviter que les animaux ne rentrent dans la cour et les salles de classe

- creuser un nouveau puits propre pour permettre aux élèves de boire de l'eau saine (ils doivent aujourd'hui aller jusqu'à la rivière avec les risques sanitaires que cela comporte)

- alimenter la salle informatique avec de l'électricité photovoltaïque (une ONG leur a donné des ordinateurs, mais le village n'est pas équipé en électricité !)

- envoyer des machines à coudre pour l'association des femmes de Kankalabé